Nos mariage

Nos mariage
NOS MARIAGES

June And Jane

June And Jane
JUNE AND JANE

SHOP

SHOP
SHOP

ÇA COÛTE COMBIEN DES JUMEAUX ?!



En discutant avec une amie au téléphone l'autre jour, la conversation est naturellement arrivée sur le coût de garde chez une nounou que nous coûte chaque mois les filles et combien elle a un peu halluciné par rapport à ce qu'elle paye pour sa fille unique dans une crèche privée ! Du coup je me suis penchée sur nos finances, chose que je n'avais pas encore pris le temps de faire et j'ai eu envie de venir partager par ici le coût que revient des bébés jumeaux au quotidien. Si jamais il y a des futures maman de double dans le coin cela pourra toujours vous être utile ! ^^

Alors qu'il y a t-il dans notre caddie qu'il n'y avait pas avant l'arrivée des filles :

- de la bouffe pour bébé, clairement les petits pots c'était pas notre truc avant ! Et oui je fais partie de ces mamans qui donnent de la nourriture industrielle à ses bébés sans s'en cacher, petits pots bio quand même histoire d'avoir pas trop mauvaise conscience, en alternance avec des purées maison aussi, faut pas déconner non plus mais on va pas se mentir la dizaine de repas indus sur les 28 à fournir chaque semaine (x2 dans mon cas soit 56 repas à composer ...) est un grand soulagement dans mon emploi du temps de maman débordée. Donc en terme de coût les repas et compotes indus nous reviennent à 50€ environ par semaine; j'alterne avec les marques BabyBio et Good Goût.

- du lait pour bébé,  bien qu'elles prennent de moins en moins de biberons chaque mois qui passe, le biberon de lait reste encore à 20mois leur repas préféré, elles en prennent deux par jour, un le matin et un le soir de 240ml chacune. Depuis leur naissance nous les nourrissons avec le lait Hipp et on en est très satisfaits. C'est une marque allemande, biologique, sans taurine ni aluminium dans la composition (c'était notre hantise !) et qui se trouve très facilement dans tous les supermarchés. Les filles le tolèrent très bien. À 20 mois nous achetons une boite par semaine pour les 28 biberons à faire chaque semaine soit un coût de 12€ environ. (17€ pour les boites premier âge qui étaient plus chères).

- un surplus de nourriture dans notre caddie, notamment des yaourts, beaucoup de yaourts ! Elles adorent ça et pourrait s'en nourrir exclusivement si je les écoutaient ! Également beaucoup plus de légumes et un peu de viandes/poissons pour les repas du midi et du soir (ceux qui ne sont pas indus soit les 46 autres repas à composer, sachant qu'une cocotte minute remplie de soupe dure seulement 2jours avec ces deux ventres sur pattes ! J'ai l'impression de passer ma vie en cuisine ! ). Et de l'eau minérale aussi pour les biberons. Nous prenons tous nos aliments bio en grande surface et nos légumes et viandes chez Biocoop; je dirais qu'il y a un impact de + 70€ par semaine sur notre ticket de caisse par rapport à quand nous étions que tous les deux.

- des couches, beaucoup de couches ! On ne lésine pas sur les couches, on leur change très régulièrement pour leur confort et éviter tout érythème fessier. Je serais incapable de dire combien de couches par semaine nous utilisons exactement car je ne compte pas. On les achète en gros sur internet, on utilise uniquement Naty depuis leur naissance, et les prix varient selon les offres promos. Pour une moyenne je dirais un budget de 120€ de couches par mois pour nos filles de 20 mois (plus près de 170€ quand elles étaient toutes petites).

- des habits pour habiller ces petits corps qui grandissent trop vite ! Pour éviter toutes tentations (qui sont très grandes dans les rayons baby girl !!) et maitriser notre budget j'ai limité mes achats à 4 fois par an : deux grosses sessions d'achats en automne et au printemps que je complète aux soldes d'hiver et d'été. J'achète 5 tenues complètes environ par enfant à chaque session, uniquement chez Zara et Monop' (deux marques que je trouve bien rapport qualité/prix) et quelques pièces coup de coeur de créateurs, clairement pour me faire plaisir car elles, elles s'en foutent royal ! Et maintenant qu'elles marchent, elles ont droit à une paire de chaussures chacune tous les 4mois environ. À l'année je dirais qu'elles nous coûtent en budget fringues entre 1000 et 1200€/ an environ.

- des jouets et des livres, autant on limite sur les premiers autant sur les deuxièmes je m'emballe très vite ! Je ne compte pas vraiment car il y aussi les cadeaux de la famille, je dirais donc un budget approximatif de 700€ / an.

- la garde chez la nounou, le gros trou dans le budget malgré l'aide de la caf. Elles sont gardées 4 jours / semaine, du lundi au jeudi de 9H à 17H pour un coût de 1200€/ mois environ. La caf prend en charge la moitié, il nous reste quand même à payer de notre poche tous les mois 600€...

Alors pour résumé, deux bébés au quotidien, ça nous coûte environ (une fois l'aide à la garde par la caf déduite) : 350€/ semaine soit 1400€/mois soit 16800€ / an.
Sachant qu'avec la PAJE, la Caf nous aide à hauteur de quasi 400€ / mois pour les deux enfants et c'est vraiment une chance d'avoir cette aide financière de l'État, on en est très reconnaissants.

Voilà pour les achats bébés spécial jumeaux qui font désormais partie de notre quotidien depuis 20mois maintenant ! Leur arrivée dans notre vie fut une tornade émotionnelle mais aussi financière c'est certain et malgré l'aide de la Caf (un grand merci la France !) élever deux enfants du même âge coûte beaucoup d'argent ... sachant que je n'ai pas non plus compté la montagne de matériel de puériculture qu'il faut avoir au moment de la naissance, souvent en double et qui coûte cher comme la poussette double, les berceaux en double, les chaises hautes en doubles etc etc... 

C'est fou quand même comme on peut très vite oublier comment était notre vie avant d'avoir des enfants et surtout qu'est-ce que nous faisions de tout notre temps libre et de nos économies !!! Mais bon elles sont tellement choux qu'on leur pardonne ! ^^

Petits jeux du soir avant le coucher et la cabane en carton, souvenir d'un gros colis est le grand hit du moment ! 

ZOO, AQUARIUM ET CIRQUE


Les zoos, les aquariums, les cirques et tout autre espace de divertissement mettant en scène des animaux dans des enclos, vous en pensez quoi ? 

Maintenant que les filles grandissent et s'extasient devant chaque chien, chat, oiseau qui passent sous leur nez lorsqu'on se promène, la question d'une visite au zoo se pose, on hésite encore, tiraillés entre l'éthique pour le respect des animaux sauvages qui devraient être avant tout en liberté et non enfermés (on le pense vraiment) et le souvenir de nos propres sorties au zoo lorsque nous étions enfants qui nous marquent encore 25 ans après et qu'on aimerait partager à nouveau avec nos propres enfants....  

Pourtant il y a certains parcs animaliers où la question ne se pose même pas, par exemple c'est sûr qu'on ira pas à Marineland, j'en conserve moi-même un très triste souvenir lors de mon passage dans les 90's, alors que j'étais pourtant dans une période fan des dauphins et je n'avais qu'un rêve : les voir en vrai ! Mais voilà les voir faire les guignols avec des cerceaux était loin de l'image romantique que j'en avais et tout les articles sortis récemment contre Marineland ont renforcé mon opinion à propos de ce parc.
Le cas des petits cirques itinérants avec des animaux aussi n'ont pas ma faveur, et c'est certain on y emmènera jamais les filles. C'est même pour moi le pire endroit sur terre pour un animal sauvage, trimballés tous les deux jours sur les routes, faméliques ou même shootés aux médocs pour subir le show, ces petits cirques très présents dans les campagnes me révoltent et me dégoutent. Et j'en parle en connaissance de cause car aujourd'hui même sur le parc municipal de notre village, il y a un petit chapiteau dressé avec 2 chameaux aux côtes saillantes et aux poils débraillés, un zébu à l'oeil morne et un lama dégarni qui broutent autour, une chaîne d'1m au cou, sous un soleil de plomb et sans eau. C'est d'une tristesse à fendre le coeur.

Mais concernant le zoo, ma décision reste mitigée. Pourquoi voir un orque tourner en rond dans un petit bassin me gène plus qu'un lion dans un enclos, certes verdoyant et assez grand, mais enclos quand même ? Je ne sais pas et cela me tiraille dans ma décision d'emmener ou non mes filles au zoo. Il faut dire que le zoo de notre région soutient plusieurs programmes de protection des animaux dans leur milieu naturel grâce aux recettes générées par les entrées du zoo (à lire ici) et leurs missions sont très claires et clairement en faveur de l'animal (à lire ici), inconsciemment cela doit certainement jouer dans mon incertitude.

Les protectionnistes de la cause animale nous dirons qu'il faut voir les animaux en liberté avant tout. Ok, soit, sauf qu'en liberté il y a pas mal de dérives aussi, je pense notamment aux balades à dos d'éléphant dans les pays asiatiques qui même si ils ne sont pas enfermés, ces bêtes n'ont rien à envier non plus à leur collègues parqués dans des zoo européens qui sont choyés par un personnel qualifié tous les jours. Après je suis bien d'accord qu'un animal dans son habitat naturel, c'est bien là qu'il est le plus beau et le mieux placé, mais voilà ce n'est pas donné à tout le monde non plus d'aller dans ces habitats naturels... 

En 2015, nous avions visité l'aquarium de Monterey en Californie aux USA. Cet aquarium est aussi un centre de recherche océanographique très pointu et le bâtiment est posé directement dans l'océan servant de base pour les plongeurs. Les américains sont les pros du divertissement mais aussi de la pédagogie et je dois avouer que nous avons passé un extraordinaire moment à l'intérieur, apprenant, découvrant des espèces aquatiques, s'extasiant devant les méduses, jouant avec les raies et leur peau si douces etc... Les bassins étaient vastes, propres, bien entretenus, les explications claires et précises, c'était très intéressant et la richesse du savoir contenu dans ce bâtiment est immense. Clairement c'est un endroit où les animaux sont enfermés pourtant ils sont très bien entretenus par des gens passionnés et la souffrance animale ne m'est pas venu à l'esprit une seule fois en m'y baladant. On espère même pouvoir y amener les filles lorsqu'on y retournera avec elles.

Alors est-ce que mon choix dépend de l'établissement et de son éthique ? Ne suis-je pas un peu hypocrite en voulant amener mes filles au zoo mais pas à Marineland ? Et vous vous en pensez quoi ? Vous amèneriez vos enfants dans un parc animalier ou bien il en est hors de question ?

Je vous laisse sur quelques photos de l'aquarium de Monterey, prises en février 2015.









MONTEREY - CALIFORNIE


J'ai terminé il y a pas longtemps la série Big Little Liars (un bijou si vous ne connaissez pas, foncez !) l'intrigue se passant à Monterey, cela m'a donné envie de revoir nos photos de voyage et d'en publiez quelques unes par ici. Qu'est-ce qu'il nous a marqué ce périple ! C'était pourtant il y a deux ans maintenant mais on ne s'en lasse pas, on y repense très souvent, on en parle très souvent et on espère y retourner bientôt avec les filles ! D'ailleurs elles étaient déjà là pour ce voyage, ces deux mini- crevettes en formation, sans même que je le sache d'ailleurs, elles ont participé à la magie de ces vacances. 
Je vous laisse donc sur de jolies images de Monterey, ancienne capitale de la sardine au début du XXème siècle, c'est désormais une petite ville portuaire très charmante en bord du Pacific avec ses forêt de sycomores en arrière-plan et ses troupeaux de phoques au pied des docks, reconvertie dans l'océanographie avec son aquarium-centre de recherche ultra high-tech qu'on a adoré visiter ! Une visite à ne pas manquer si vous passez dans le coin !
Ce qui m'a le plus marqué dans ce périple californien c'est la connection nature-civilisation humaine qui se fait à merveille, j'ai l'impression que la cohabitation entre les animaux et les hommes se passe bien par là-bas et je trouve ça extraordinaire de pouvoir voir des phoques énormes au pied d'un restaurant chic ! Définitivement un mode de vie à suivre !






























QU'EST-CE QU'UNE GROSSESSE GÉMELLAIRE ?


18SA

Avec ma super poussette double je me fais régulièrement arrêtée en ville me permettant de parler avec des inconnus et découvrir des petits bouts de leur vie. C'est ainsi que l'autre jour une future mamie de jumeaux m'a abordée dans la rue, toute excitée à l'idée de découvrir ce qui l'attendait dans quelques mois et en même temps terriblement inquiète pour sa fille et sa grossesse à venir. Cela m'a rappelé ma propre mère qui était de loin la moins enthousiaste pendant ses 9 mois de grossesse s'inquiétant constamment pour moi et à raison car une grossesse gémellaire c'est vraiment pas une partie de plaisir ! Pour toutes celles qui attendent deux petites cacahuètes et qui se demandent comment ça se passe j'avais envie de revenir sur ma propre expérience et mes 9 mois de grossesse gémellaire. Je ne les ai pas du tout appréciés, c'est certain, mon témoignage ne sera donc pas forcément positif et très certainement que d'autres femmes ont bien mieux vécu leur grossesse gémellaire que moi (n'hésitez pas à partager en commentaires si c'est votre cas afin qu'il y ai aussi des retours d'expériences positifs !).

22SA

La taille du ventre : Une de mes premières questions, à 3 mois de grossesse après avoir digéré la nouvelle, à mon obstétricien référent et spécialiste des jumeaux, quelle taille aura mon ventre ? J'étais terrifiée à l'idée d'avoir un ventre énorme, moi qui suis toute petite, où est-ce que ça allait rentrer ces 2 bébés ?! Effectivement ça n'a pas raté, dès 6mois j'avais atteint la taille d'un ventre à terme pour une femme enceinte d'un seul bébé, d'autant plus que je faisais de l'hydramnios (excès de liquide amniotique) donc ça n'aidait pas à baisser le volume et il me restait encore 3mois au minimum à tenir... Mon ventre en fin de grossesse avait atteint 1,20m de diamètre, je crois bien qu'il n'y avait pas de mots pour décrire l'énormité de celui-ci ! 
Concrètement qu'est-ce que cela veut donc dire avoir un ventre de cachalot dès 6 mois au lieu de 9 mois : 
- cette sensation de fin grossesse interminable et pesante que toute femme enceinte connait, vous la sentirez dès le 6ème mois et quand les singleton mom n'ont que 3-4 semaines à tenir vous il vous faudra vous armez de patience et de courage pour tenir au minimum 12 semaines de plus... C'est long, très long et ça plombe le moral !
- une sensation de lourdeur indescriptible, vous mouvoir équivaudra à des efforts considérables et se ressentira sur votre respiration.
- selon votre morphologie, vos bébés auront plus au moins de la place pour s'installer. Pour les femmes grandes avec des hanches larges elles supporteront bien mieux leur grossesse gémellaire. Pour les petites aux hanches étroites (coucou c'était mon cas !) les bébés feront un sacré ménage à l'intérieur pour s'installer et repousserons tout vos organes dans des endroits improbables vous causant maints inconvénients personnels : constipation, hémorroïdes, difficultés respiratoires, remontées acides et autres petites joies du même genre... Personnellement j'ai échappé à la constipation et hémorroïdes (je buvais des litres d'Hépar !) mais je pouvais m'évanouir pendant les échographies si je restais allongée trop longtemps sur le dos car elles me compressaient mes poumons me coupant l'oxygène. À la fin de ma grossesse j'étais obligée de m'endormir assise tellement je ne supportais plus la position allongée. Elles avaient tellement peu de place à l'intérieur qu'elles ont réussi à déplacer un petit bout d'os en fin de sternum, appelé processus xiphoïdiens, qui 20 mois après l'accouchement n'est toujours pas revenu à sa place malgré les séances d'osthéo régulières... Petit bout d'os qui me fait depuis un mal de chien dès que je m'allonge dessus et me rappelle quotidiennement que plus jamais je ne souhaiterais avoir une nouvelle grossesse ! 

Le risque de prématurité : J'avais cette terreur constante en tête de voir mes bébés arrivés trop tôt et branchés à des appareils respiratoires dans des couveuses avec des fils partout et des bruits terrifiants. Les grossesses gémellaires s'arrêtent brutalement et prématurément bien souvent au cours du 7ème mois, car le corps de la femme n'est pas fait biologiquement pour supporter deux bébés, et quand le ventre atteint sa taille maximale avant le terme et bien il lâche tout simplement. La prématurité est le risque numéro 1 pour une grossesse gémellaire, ce n'est pas un risque à prendre à la légère. De mon côté j'ai eu beaucoup de chance de pouvoir mener à terme cette grossesse (38SA pour mes poulettes) malgré plusieurs frayeurs en cours de route. Pourquoi j'y suis arrivée ? Je n'en sais trop rien, les hasards de la nature, le fait d'être jeune et primipare a surement joué comme facteurs positifs sur mon col mais je pense aussi que le mental a eu sa bonne part également. Je me suis mise en mode guerrière, me répétant des mantras quotidien pour tenir le coup, aller jusqu'au bout et le refus total psychologique de voir mes bébés en couveuse.

Le risque de STT : Le syndrome du transfuseur-transfusé pour les grossesses monochoriales uniquement. Tout au long de la grossesse vous serez suivie tous les 15jours avec de très longues échographies pour vérifier que les deux bébés se développent correctement et surtout uniformément afin que l'un n'ingère pas les fluides de l'autre. Un suivi rigoureux permet d'éviter le pire et permet aux médecins d'intervenir à temps au cas où le STT se déclencherait. En plus de la prématurité c'est un nouveau risque qui plane au dessus de la tête des mamans concernées, personnellement je l'ai plutôt mal vécue, angoissant quotidiennement. Ces échos tous les 15jours étaient à la fois un supplice et un soulagement. J'y allais avec une boule au ventre à me tordre les boyaux, patientant parfois de longues heures avant d'être prise en charge et j'en ressortais très soulagée que tout allait bien pour mes bébés... jusqu'à la prochaine écho deux semaines plus tard !

Voilà pour moi mes 3 grandes sources d'angoisses et de contrariété pendant ma grossesse gémellaire : la peur de la prématurité et du STT et les douleurs physiques causées par mon ventre énorme.
36 SA

Il n'y a pas eu quand même que de mauvais moments, et heureusement parce que neuf mois c'est long !! Voici quelques conseils qui ont bien marché chez moi :

Être bien entourée médicalement : Qu'on le souhaite ou non une grossesse gémellaire est plus médicalisée qu'une grossesse simple, il est donc important d'avoir affaire à un personnel soignant compétent qui saura vous mettre en confiance et vous aider à aller jusqu'au bout de votre grossesse. Nous habitons un petit village, l'hôpital le plus proche est dans une petite ville à une vingtaine de minute de chez nous, c'est un stade I. J'y ai fais mon début de grossesse dans cet hôpital, c'est là-bas que j'ai appris en panique la gémellité, je n'aimais pas le gynécologue qui me suivait (qui était aussi chef de service comme quoi le titre ne veut rien dire...) il me mettait très mal à l'aise à chaque consultation, faisant une fixette sur mon poids et mes seins ! C'est une interne à Marseille qui m'a encourageait à changer de médecin, j'ai suivi son conseil et j'ai bien fait ! J'ai changé d'hôpital pour un autre de type stade III et ainsi mettre toutes les chances de mon côté pour un accouchement sécurisé. J'ai été ensuite suivi de mon 4ème mois à la fin par un obstétricien spécialiste en gémellaire qui a été absolument génial. Bienveillant, pédagogue dans toutes les démarches qu'il entreprenait, respectueux de mon corps (c'est hyper important quand on se sent s'y mal à l'intérieur), il m'a aidé psychologiquement et physiquement à mener à bien ma grossesse.
Également les deux derniers mois de grossesse j'avais une sage-femme qui venait à domicile deux fois par semaine pour un monitoring de contrôle. C'est une excellente professionnelle qui m'a fait un bien fou au moral et qui m'a ainsi aidé à passer les deux derniers mois critiques chez une grossesse gémellaire.

Bien choisir sa maternité : La grossesse comme l'accouchement sont risqués quand on attend des jumeaux. Mon conseil serait de choisir une maternité de stade III (avec une unité de réa pour les nouveaux-nés et un plateau technique ultra compétent) dès le début afin d'être sûre qu'en cas de pépin vous ne serez pas séparés de vos bébés, inutile de se rajouter un stress supplémentaire... Ce fut notre choix malgré les 2H de route aller-retour pour tous les rdv médicaux tous les 15 jours et je ne le regrette pas, surtout au vu de la manière dont s'est passé mon accouchement si j'avais été dans un hôpital moins compétent j'aurais eu plus de séquelles j'en suis certaine. Accoucher dans un hôpital de stade III vous permet de bénéficier des meilleurs professionnels.
36 SA

Être bien entourée amicalement / en famille : Avoir des amis à ses côtés pour se distraire et penser à autre chose c'est important. J'étais enceinte en même temps qu'une amie, nos bébés ont un mois et demi d'écart, et nous échangions régulièrement sur nos états réciproques. C'était bien d'avoir quelqu'un à ses côtés pour passer cette épreuve. Et un immense merci et une gratitude éternelle à son mari pour m'avoir inclu dans ses prières au même titre que sa femme afin que nos grossesses se déroulent bien, même si je ne suis pas croyante je suis persuadée que tant de bienveillance ont joué dans le bon développement de mes bébés. C'est tout aussi valable pour les membres de sa famille.

Bouger souvent : Même en mode cachalot je n'ai pas cessé de m'activer, des petits circuits à pieds quotidien, de plus en plus courts vers la fin certes mais toujours présents, permet à notre corps de rester musclé et c'est absolument nécessaire pour bien accoucher. Et puis prendre l'air fait aussi du bien au moral, et tout ce qui est bon est à prendre ! Sans compter qu'en bougeant on limite aussi la prise de poids et pour l'après accouchement c'est pas plus mal ^^

Profitez malgré tout : profitez de tout ce qui est bon à prendre : les échos régulières vous permettent de voir grandir vos bébés in-utero, les monito plusieurs fois par semaine vous rassurent sur leurs petits coeurs, la sensation si douce de DEUX bébés qui bougent dans votre ventre est inoubliable et extra-ordinaire ! Prenez plein de photos de votre ventre qui grossi vous n'en reviendrez jamais qu'il ai pu un jour atteindre une taille pareil !
36 SA


Voilà pour mon expérience ! Je souhaite un belle fin de grossesse à toutes les mamans doubles qui passeront par là et surtout plein de courage et de compassion. Courage ça ne dure que 9 mois et préparez-vous la suite est tout aussi rock'n'roll !!!