Nos mariage

Nos mariage
NOS MARIAGES

June And Jane

June And Jane
JUNE AND JANE

SHOP

SHOP
SHOP

NOTRE COLLECTION DE FAIRE-PART NAISSANCE


Yep yep !!!! Je suis très heureuse et excitée de vous présenter notre première collection de faire-part pour annoncer la naissance de vos petits bouts ! Cela fait un moment qu'on en parle, qu'on reporte, que le temps file et puis en mars dernier on s'est enfin posés devant l'ordi et on a imaginé ces 6 modèles déclinables en plusieurs coloris.
On a voulu créer une papeterie de naissance moderne, graphique et originale. Des couleurs douces, fille, garçon, mixte, des thèmes pour tout le monde. Composez avec des enveloppes colorées et des ficelles de lin et vous aurez un joli faire-part pour annoncer la naissance de votre petite merveille.
On espère que cette collection vous plaira autant qu'à nous et vous pouvez dès à présent nous envoyer un mail pour obtenir un devis ! :)

Faire-part "Peinture" et son carton Merci - Coloris Bleu Canard 
Faire-part "Peinture" et son carton Merci - Coloris Rose
Faire-part "Peinture" et son carton Merci - Coloris Noir
Faire-part "Peinture" et son carton Merci - Coloris Kraft
Faire-part "L'Étiquette" et son carton Merci - Coloris oeillet rose
Faire-part "L'Étiquette" et son carton Merci - Coloris oeillet bleu canard
Faire-part "Eucalyptus Rond' et son étiquette Merci - Coloris Jaune Moutarde
Faire-part "Eucalyptus Rond' et son étiquette Merci - Coloris Bleu Gris
Faire-part "Eucalyptus' et son étiquette Merci - Coloris Rose
Faire-part "Eucalyptus" et son étiquette Merci - Coloris Vert d'eau
Faire-part "Sobriété" et son étiquette Merci - Coloris Corail
Faire-part "Sobriété" et son étiquette Merci - Coloris Vert d'eau
Faire-part "Sobriété" et son étiquette Merci - Coloris Noir/Doré
Faire-part "Voyage sur la lune" et son étiquette Merci - Coloris Blanc
Faire-part "Voyage sur la lune" et son étiquette Merci - Coloris Bleu nuit
Faire-part "Voyage sur la lune" et son étiquette Merci - Coloris Bleu Canard

18 MOIS DE VOUS !



Le mois d'avril c'est le mois de votre demi-année. Autant l'année dernière pour vos 6 mois il fut particulièrement rude, autant cette année pour vos 18 mois il est particulièrement doux et agréable, à l'image du temps finalement et de ce printemps ensoleillé ! Hier c'était le check-up chez le médecin, l'occasion de mettre des chiffres sur vos petites personnes qu'on aime plus que tout <3 

Louise, notre tourbillon, tu pèses 9,3kilos et tu mesures 75cm, tu as 9 petites quenottes. Tu es un tout petit format, mais loin d'être chétive tu es toutes en muscles et sans bourrelets, à mon grand désespoir moi qui aimerais tant croquer un petit bout de toi ! Tu manges désormais très bien toute seule avec peu de tâches (ça c'est chouette, merci ma puce...) et te donner la cuillère c'est même plus en rêve, pauvres parents que nous sommes et qui s'accrochons à nos bébés ! Ton truc à toi c'est l'escalade, monter sur tout ce qui est un peu plus haut que toi te rend la plus heureuse du monde. Et puis courir toujours plus vite, de mieux en mieux chaque jour qui passe. Il faut que ça bouge, toujours plus, tu es une boule d'énergie sans fin jusqu'à ce que tu tombes dans un sommeil réparateur, épuisée de fatigue. Ton rire est cristallin et fait un bien fou à entendre, le meilleur anti-dépresseur au monde sans aucun doute. Tu dors très bien, de 20H à 8H30 en moyenne sans cauchemars ni réveils sucette, c'est tellement agréable. Tu es très sensible et dans l'empathie, tu amènes le doudou et la sucette à ta soeur dès qu'elle a un chagrin. Idem au parc avec les autres enfants tu es très sensibles à leurs pleurs. Tu es un petit être sociable et tu vas très facilement vers les autres. La patience par contre c'est clairement pas ton truc, et lors des petites activités de motricité fine si tu n'y arrives pas très vite, cela t'énerve et tu passes rapidement à autre chose. C'est un point sur lequel nous travaillons tout doucement pour t'amener à te poser un peu plus, toi notre tourbillon d'amour.

Elisa, notre doucette, tu pèses 10,3kilos et tu mesures 76cm, tu as 10 petites quenottes. Tu reste un petit format malgré le kilo de plus que ta soeur et je croque avec grand plaisir dans tes joues rebondies et tes quelques menus bourrelets aux cuisses, pas encore assez gros à mon goût ! Tu sais manger toute seule mais tu aimes bien que l'on complète encore, une cuillère toute seule, deux cuillères de papa/maman. Tu aimes bien patouiller avec les mains dans ton assiette et en mettre le plus possible par terre, on va l'avouer on a hâte que ce stade passe ! Ton truc à toi c'est observer, et plus particulièrement les oiseaux, tu n'en rates pas un ! Tu as mis plus de temps pour marcher mais désormais tu t'es bien rattrapée et tu cours aussi bien que ta soeur. Tu aimes bien la suivre d'ailleurs dans ses péripéties et tu grimpes partout toi aussi. Tu adores mettre à la bouche tout ce qui te passe entre les mains, c'est instinctif même les trucs les plus sales et dégoutants ! Tu as un rire grave avec des trémolos qui nous font rire de suite, comme ta soeur c'est le meilleur anti-dépresseur au monde. Tu dors de 20H à 7H30 en moyenne, avec une toux et des petits cauchemars qui te dérangent en ce moment. Néanmoins tu nous appelles pas et te rendort de suite systématiquement, ce qui est très agréable pour nous on va l'avouer ! Tu n'es pas sociable d'un premier abord, tu as besoin d'un temps d'observation pour savoir si la personne a de bonnes intentions envers toi, la seule compagnie de ta soeur te suffirait si on t'écoutait ! Tu es très appliquée dans les petites activités de motricité fine, tu comprends vite les gestes à reproduire et tu es persévérante. Une fois que tu as compris le geste tu peux le répéter inlassablement, tranquillement dans ton coin. En ce moment tu aimes construire des tours de petits cubes en bois puis tout casser et recommencer. Tu adores faire des bisous et des câlins, particulièrement à ta soeur. Tu as aussi tendance à taper et tirer les cheveux un peu trop souvent, c'est un point sur lequel nous travaillons doucement pour te rendre plus empathique, toi notre petit chat d'amour. 

Et puis pour illustrer cette jolie période que j'affectionne particulièrement (malgré le fait que je cours sans cesse dès que vous êtes debout !) quelques photos de notre quotidien prises par papa, dimanche soir dernier après une longue journée à Lourmarin, juste avant le bain. Vous étiez couvertes de tâches, des traces du goûter sur le visage, les joues rouges par les molaires qui travaillent, les pipettes de Camillia à machouiller, complètement KO mais bien actives quand même ! Notre petite vie à 4 tout simplement <3 


Crédit photos : Cédric Dendoune 

31 MARS 2015

Enceinte de 16 SA - Avril 2015

31 mars 2015 ... Cette toute première écho à 11SA marquée d'une grande croix dans mon agenda. J'ai eu ce rendez-vous un mois et dix jours après avoir découvert que j'étais enceinte, ce fut long très long à arriver et j'attendais ce moment avec une impatience folle. La première écho qui m'apparaissait mystérieuse, jeune primipare que j'étais, tout en me promettant monts et merveilles, ce moment où nous allions découvrir pour la première fois notre futur premier enfant, celui qui était tant désiré.

"Trente minutes grand max vous verrez" m'avait prévenue la secrétaire lorsque je lui ai demandé combien de temps durerait le rdv. C'est finalement 55min que je suis restée allongée sur cette table sans un mot de la part du médecin occupé à scruter mon ventre, le coeur battant à la chamade encore sous le choc d'avoir appris qu'il n'y avait pas un mais deux bébés dans mon ventre.  Et sortir du cabinet 1H15 après y être entrée avec un verdict implacable "Vous avez une grossesse de type mono-choriale bi-amniotique, c'est un cas rare, aujourd'hui il y a 50% de chances que vous meniez à terme votre grossesse avec les deux bébés en vie. Je vous adresse à un confrère plus expérimenté sur le sujet". La douche glaciale, la distance froide du médecin, l'oppression dans mon corps, la sensation de manquer d'air, le vertige, le bourdonnement dans les oreilles, passer en mode automate pour continuer à avancer et rejoindre la voiture, appeler ma mère et m'effondrait en larmes. 

Deux ans pile aujourd'hui où une belle après-midi ensoleillée de printemps s'était transformé en un véritable cauchemar. Oh cette terreur qui m'a envahie, c'est certain que je m'en souviendrais toute ma vie. J'étais incapable de réfléchir tellement c'était un raz de marée d'émotions diverses et contrariées qui m'ont envahie. J'ai eu envie d'avorter pendant 24H, j'ai fais un rejet total de mes bébés, ce n'était pas le plan prévu, moi qui aime tout planifier à l'avance. Mon mec lui non, stoïque à l'annonce, il était serein et confiant en nos capacités à gérer deux bébés en même temps. C'est sa sérénité qui m'a apaisée et qui m'a décidée de me lancer tête baissée dans cette nouvelle aventure malgré les doutes et les risques. Et oh combien il avait raison, surtout quand je nous vois tous les quatre aujourd'hui je ne peux même plus imaginer avoir eu un seul enfant !

Depuis j'y repense régulièrement à ce 31 Mars et bien souvent je me demande quel impact il a eu sur mes filles et sur notre relation. Elles qui ressentaient tout in-utero comment l'ont-elles gérées ? Moi aussi je me demande comment mon corps a-t'il assimilé cette terreur ? Ce qui est certain c'est qu'elle est toujours là au fond de mon moi, dans un repli bien caché, je la ressens quand je repense à cette journée, elle ne partira pas et fera désormais partie de moi tel un marqueur génétique. Une émotion peut-elle modifier un ADN ?

Deux ans pile aujourd'hui depuis cette première échographie, Elise et Louise sont à l'aube de leurs 18 mois, elles sont rayonnantes, vives, malicieuses, c'est deux petites filles qui me comblent d'un amour fou et je remercie mille fois la vie de m'avoir permis de vivre cette drôle d'aventure qu'est la gémellité.  

VRAIS OU FAUX JUMEAUX ?


"Et ce sont des vrais ?" Voilà la question à 1M€ auquel j'ai droit à chaque sortie avec ma poussette double, suivi très souvent par "Et vous en avez dans la famille?". (Vous noterez l'importance du "Et" devant ce type de questions !)  Alors parfois quand j'ai le temps, j'entame la discussion avec ces personnes mais je me rends très vite compte que le principe de gémellité reste encore un territoire inconnu, avec beaucoup beaucoup d'idées reçues. Petit rappel de biologie donc à faire circuler sans plus attendre par le bouche à oreille !

Qu'entends-t'on par "faux jumeaux" ou dizygotes dans le langage scientifique ? Les jumeaux dit dizygotes sont le fruit d'une double fécondation, il y a eu deux ovules qui ont été fécondés par deux spermatozoïdes en même temps. C'est le cas le plus fréquent, 2/3 des jumeaux sont concernés. Les bébés ont ainsi chacun leur poche amniotique et leur placenta, et se développent indépendamment l'un de l'autre dans l'utérus. Ce type de grossesse pour la maman s'appelle bi-choriale bi-amniotique. Ils ont leur propre patrimoine génétique tels deux enfants uniques issus de même parents, et bien souvent ils sont de sexes différents (mais pas systématiquement, haha le piège !) et ne se ressemblent pas physiquement outre les mêmes traits qu'une même fratrie peut partager.

Ce type de grossesse peut être favorisé par différents facteurs :

- l'hérédité : du côté de la maman toujours, si il y a eu des jumeaux dans la famille, parfois cela peut sauter plusieurs générations.

- l'âge : plus l'âge de la maman est avancé plus il y a une possibilité de grossesse gémellaire.

- le nombre de grossesse : plus la maman a eu des grossesses, plus le risque d'une grossesse gémellaire est élevé. De même suite à une grossesse gémellaire de dizygotes, les risques d'une nouvelle grossesse gémellaire sont plus élevés.

- le traitement contre l'infertilité.

Qu'entends-t'on par "vrais jumeaux" ou monozygotes dans le langage scientifique ?  Les jumeaux monozygotes sont quant à eux le fruit d'une seule fécondation, un ovule est fécondé par un seul spermatozoïde. Les enfants sont toujours de même sexe et ont le même patrimoine génétique, seules leurs empreintes digitales sont différentes. Ce sont des grossesses plus rares avec différents sous-types selon la période où l'ovule s'est divisé.

- si l'ovule se divise moins de 2 jours après la fécondation, les deux bébés auront leur placenta chacun et leur poche amniotique propre. Ce sera donc une grossesse bichoriale-biamniotique pour la maman et les deux bébés seront similaires en poids et en taille à la naissance. Cette grossesse est parfois difficile à différencier d'une grossesse bi-bi dizygotes et seul un test ADN pourra officiellement le prouver.

-  si l'ovule se divise entre 2 et 8 jours après la fécondation, les deux bébés partagent le même placenta mais ont une poche amniotique chacun. C'est une grossesse monochoriale-biamniotique pour la maman et les bébés ont souvent une différence de taille/poids à la naissance car ils ont partagés le même placenta. Cette particularité peut provoquer le risque du syndrome transfuseur-transfusé (STT), lorsqu'un bébé partage le flux sanguin de l'autre bébé, pouvant causer la mort du bébé affecté voir des deux bébés en cas de grave danger. Une surveillance régulière du poids et de la taille des deux bébés au cours de la grossesse est donc nécessaire.

- après 8jours, lorsque la poche amniotique est déjà formée mais qu'il y a eu une scission du zygote, les deux bébés partagent alors la même poche et le même placenta. C'est une grossesse monochoriale-monoamniotique pour la maman et c'est des cas vraiment très rares. Les risques de STT sont encore plus présents et les bébés ont souvent une différence de taille/poids encore plus marqué.

Si vous voulez en savoir encore plus sur toutes ces différences entre les monozygotes et les dizygotes, je vous conseille le très chouette blog de Sophie, Jumeaux and Co et sa rubrique "Pourquoi moi ?".


De mon côté j'ai vécu une grossesse monochoriale-biamniotique. Un pur hasard et la surprise totale lors de la première échographie. Mes deux poulettes avaient chacune leur poche d'eau mais elles partageaient le même placenta (ce sont donc de vraies jumelles et il n'y a pas de facteur héréditaire ^^). Fait anecdotique, j'étais suivie au début de ma grossesse par deux gynéco dans deux hôpitaux différents. Le premier a daté ma grossesse du 19 janvier 2015, tandis que le deuxième l'a daté du 21 janvier 2015. Je me plais à imaginer que la date du 19 janvier correspond à la fécondation et celle du 21 à la scission et la naissance in-utéro de mes petites jumelles. J'ai eu une surveillance accrue avec une échographie tous les quinze jours et j'ai accouché dans une maternité de stade 3 pour prévenir tous risques, pour moi et mes bébés, décision prise au cours du quatrième mois malgré les 2H de routes qui me séparaient de chez nous. Je ne voulais vivre en aucun cas l'expérience traumatisante de voir mes bébés partir loin de moi dans un autre hôpital que celui où j'aurais accouché si jamais la naissance devait tourner au vinaigre. J'ai très mal vécue ma grossesse en partie par ce suivi médical lourd et le risque de STT permanent au dessus de ma tête. Je faisais les trajets la boule au ventre en imaginant le pire à chaque fois et malgré les nouvelles encourageantes à la sortie je repartais toujours avec cette boule, un peu moins lourde certes mais toujours présente jusqu'aux quinze prochains jours.
C'est désormais bien loin derrière moi cette expérience (et j'en suis pas mécontente !) mais il est vrai qu'avec les questions récurrentes "c'est des vrais ou des faux ?" j'y repense souvent à ce type de grossesse vraiment pas commun !